31 janv. 2014

Quelles applications pour apprendre à écrire?

J’ai reçu de nombreux messages à propos de l’utilisation de la tablette dans l’apprentissage de l’écriture. Il y a plusieurs applications disponibles que vous pouvez retrouver dans notre Liste des Applications & Jeux Proposés sous la rubrique « Applications de Psychomotricité Fine et de Graphisme ». Voici un exemple d’un plan de travail à partir de quelques unes d’entre elles.

La tablette présente l’avantage d’impliquer le doigt de l’enfant. C’est très intéressant pour l’aider à développer sa dextérité avant même de lui apprendre à tenir un stylo dans la main. Il est indispensable de se munir d’un stylet pour tablette afin de poursuivre cet apprentissage dans les conditions les plus proches de l’écriture sur papier.

Application Paper by 53

Dans un premier temps, pour travailler la pince pouce-index la Sauterelle Tactile vous recommande deux applications : Dexteria de Binary Labs et Ready to Print de Essare. Ces applications contiennent des activités qui permettent de développer l’indépendance et la coordination des doigts de manière ludique. Dans Dexteria, l’utilisateur s’amuse à pincer les crabes de l’écran pour les faire disparaître. Dans Ready to Print, il doit assembler deux éléments distants l’un de l’autre en utilisant le principe de la pince. Lorsqu’ils se rejoignent, les éléments se transforment en un résultat final. Cette interactivité permet de capter l’attention de l’utilisateur sans effort.


Dexteria

Pour encourager l’interaction et pour que dessiner, écrire, tenir un stylo deviennent naturels et ludiques, la Sauterelle Tactile vous conseille vivement de télécharger l’application « Dada Dot » de Hansel Huh. Cette application est un merveilleux moyen de se retrouver ensemble autour de la tablette. Si votre enfant aime repasser sur les pointillés, Dada Dot est faite pour lui ! En effet, l’application consiste en l’alternance de deux parties : dans la partie « adulte », vous créez une forme, une lettre, un dessin et vous l’envoyez dans la partie « enfant ». Elle est automatiquement transformée en pointillés. L’enfant a la possibilité de repasser sur les points en utilisant des couleurs différentes. En plus des mouvements, vous travaillez l’expression orale et l’interaction. C’est une application intelligente qui vous offre une grande flexibilité !

Lost Rabbit
Pour développer la fluidité du mouvement et permettre à l’utilisateur d’acquérir les bases pour l’apprentissage de l’écriture, « Graphisme Maternelle », « Lost Rabbit » d’ABC-Applications sont deux applications très intéressantes.
Graphisme Maternelle se focalise sur les des exercices de graphisme présentés de deux façons : une académique où l’utilisateur trace des lettres ou des formes entre deux lignes comme dans un cahier et une seconde plus artistique où les formes correctement exécutées permettront à un dessin de se révéler. Cette application offre la possibilité d’accentuer la difficulté pour permettre à l’utilisateur de progresser en augmentant ou réduisant la marge d’erreur tolérée.
Dans Lost Rabbit, l’enfant doit emmener le lapin jusqu’à la carotte sans toucher les limites du chemin. Grâce à de nombreuses variations (courbes, droites, horizontal, vertical…) l’enfant apprend à être précis.
Vous trouverez également de nombreux exercices de tracés dans l’application Ready to Print d’Essare. Cette application propose la gamme d'exercices la plus variée au niveau de la difficulté.

Writing Wizard
Dans un second temps, pour apprendre à écrire les lettres majuscules et minuscules la Sauterelle Tactile vous conseille les applications de L’Escapadou « Writing Wizard » et « J’écris en cursives ». Ces applications disposent d’un mode 5 étoiles entièrement personnalisable qui vous permet d’amener l’utilisateur à écrire progressivement de manière autonome chaque lettre. Lorsqu’il écrit il entend un son qui le captive et les nombreuses interactions de la page à la fin de l’exercice sont un excellent renforçateur positif.



Aire de Jeux 3
La Sauterelle Tactile vous conseille également l’application « Aire de Jeux 3 » de Jan Essig. Cet éditeur allemand propose des applications en français d’une très belle qualité. Le troisième volet de sa série se focalise sur l’alphabet (écriture et discrimination des lettres). Ici aussi, l’utilisateur pourra apprendre à son rythme et en progressant à écrire les lettres de façon autonome.

L’apprentissage de l’écriture est indissociable de la capacité à reconnaître et identifier les lettres. Vous pourrez travailler cette compétence grâce aux applications Learn Enjoy qui possèdent de nombreuses activités différentes dont certaines se focalisent sur l’alphabet. N’hésitez pas à utiliser les applications Niki Words d’Alexandro de la Rocca et Dictée Montessori de L’Escapadou qui permettent elles aussi de travailler de manière intelligente en manipulant les lettres. Le Bal des Lettres de Tralalere et OrthoBooks est excellente pour travailler uniquement la discrimination des lettres. 

Learn Enjoy

Lorsque vous souhaitez aborder l’écriture des mots, la Sauterelle Tactile vous conseille trois applications : ABC Imagier d’ABC-Applications, J’écris en Cursives de L’Escapadou et Lettres liées d’ABC-Applications. La particularité de l’application de L’Escapadou est que vous pouvez ajouter des listes de mots personnalisées à celles préexistantes. Une fonctionnalité très pratique pour aider l’utilisateur à écrire des mots qu’il connaît ou encore son prénom.

J'écris en cursives

Il y a de nombreuses autres applications qui se focalisent sur cet apprentissage et des applications à l’utilisation libre qui vous permettent de travailler cet apprentissage selon vos envies comme Associations Multimédia (ABC-Applications), Paper 53, ChoiceBoard ou encore Notes, et Pages (avec le clavier).

Associations Multimédia


Il est très intéressant d’utiliser parallèlement à la tablette une ardoise pour permettre à l’utilisateur de pratiquer ce qu’il vient d’apprendre sur un support différent tout en lui donnant le droit à l’erreur et la possibilité de recommencer. Pour d’autres idées d’applications, directions notre rubrique « Liste des Applications et Jeux Educatifs proposés ». 

N'hésitez pas à partager dans les commentaires, les applications que vous utilisez pour cet apprentissage. Merci! 


Rencontre avec Armelle Modéré…

Armelle Modéré manie la plume et les pinceaux avec beaucoup de talent. Co-fondatrice de la nouvelle maison d’édition numérique Ideo-Libris, Armelle Modéré passe du livre jeunesse à la bande dessinée numérique en gardant une signature propre qui nous enchante! Vous l’aurez reconnue, c’est elle qui donne vie à Adrénaline et à sa School aussi Funky que tous ses amis. Rencontre au gré des couleurs…



La Sauterelle Tactile : Or… Qu’est-ce qui illumine votre travail, qui vous a donné envie de peindre, d’écrire et de partager avec humour et délicatesse votre talent dans le domaine de la littérature jeunesse ?

Armelle Modéré : J’ai lu récemment que le plus beau pays imaginaire, c’était l’enfance. Moi, j’y retourne fréquemment… Je n’arrive pas à abandonner ce regard illuminé sur les images, les animaux, l’écriture, les histoires, les gens. Comme quand j’étais petite. Et quand j’ai eu mes enfants, j’ai retrouvé cette même émotion.


La Sauterelle Tactile : Jaune, Bleu, Violet & Rouge, ce sont bien entendu les couleurs d’Idéo-Libris ! Comment est né ce projet et pourquoi avoir eu envie de se lancer dans l’édition numérique ?

Armelle Modéré : Faisant des albums pour enfant, nous étions susceptibles de les voir soumis à cette fameuse transformation numérique. Les éditeurs nous avaient informés. Quand j’ai vu les premières applications sur le salon de Montreuil, j’ai été séduite par le résultat: ces images qui prenaient vie au gré d’un simple toucher, ces mots qui s’animaient dans la bouche d’un interprète. C’était fabuleux. Quand j’ai vu mes premiers e-book, ceux de mes albums, j’ai été extrêmement déçue, ce n’était que des livres homothétiques, sans animation….J’ai vu ROUGE! A germé dans mon esprit l’idée d’interaction à introduire dans mes albums, de mouvement, sons..qui enrichiraient mes histoires. Après réflexion, sur des albums déjà existants, je trouvais ça réducteur, je n’ avais pas assez de latitude! ll me fallait plutôt concevoir un album directement pour le numérique. Il se trouve que j’avais un projet BD dans mes placards, complètement loufoque, avec des images « Bonus », des retours en arrière, même « physiquement« , sur la feuille, j’avais du mal à m’y retrouver. Il s’avérait que ce projet était le projet numérique idéal. Nous avons foncé, mes partenaires et moi pour l’adapter au mieux.


La Sauterelle Tactile : Bleu cyan… ou la couverture de Funky School ! Comment est née Adrénaline et quels sont vos projets pour cette intrépide et curieuse jeune fille ?

Armelle Modéré : Adrénaline est née en même temps que son groupe de copains/copines dans l’atelier Bande dessinée que j’anime depuis plusieurs années auprès de jeunes enfants et ados.
A l’époque, je ne faisais que du livre pour tout-petits, mais à force de les entendre raconter leurs déboires, je me suis mise à créer cette bande de personnages. Je prenais en compte l’avis de mes élèves sur tel ou tel personnage, voire même sur le prénom  qu’on pourrait lui attribuer, quelle bêtise de cour d’école il pourrait faire…. C’était super sympa. En plus , ils lisaient tous Titeuf, Cédric, Kid Padole, les sisters, Lou, des personnages de BD qui leur ressemblent.




La Sauterelle Tactile : Vert … comme la Sauterelle pour qui le numérique a une place particulière! En tant qu’auteur-illustratrice sur support classique et support numérique, quelles différences voyez-vous entre les deux types de lecture et comment abordez-vous un projet lorsque sa destination est numérique ?

Armelle Modéré : De un, j’adore le livre papier et c’est toujours avec une certaine émotion que j’achète un album.  J’adore le livre numérique, je trouve ça ludique et comme c’est un nouveau support,  celui qu’adoptent les jeunes et les enfants, c’est important de se mettre à leur niveau. Les deux cohabitent très bien.
J’aime vraiment dessiner en tradi, avec mes vieux critériums et mes aquarelles. Après, quand je travaille en numérique, ce n’est pas si différent, car j’ai toujours mon crayon (Wacom). La feuille est remplacée par la tablette mais la sensation reste la même puisque la technologie actuelle nous permet d’appuyer plus ou moins sur le crayon, de faire des pleins et des déliés, comme si c’était une feuille.
Il n’y a que la mise en couleur  qui est moins aléatoire que l‘aquarelle, mais plus pêchue aussi…. Bref, on ne fait pas que des formes avec une souris que l’on remplit de couleurs, il faut encore savoir dessiner.
Je n’aborde pas un projet numérique de la même façon qu’un projet papier. J’y insère des interactions (animations, bruitage, sons, voire vidéo…) et ce ne sont pas de simples extensions. Il faut que le projet s’inscrive vraiment dans l‘interaction, pour que cette dernière ne soit pas une simple redondance, par exemple, il ne suffit pas de partir d’un album lambda et à chaque page faire « bouger «  le petit pot » ou faire « s’envoler » les oiseaux, c’est un tout…


La Sauterelle Tactile : Bleu marine… Qu’est-ce qui vous donne l’envie de passer du pinceau à l’encre de la plume et vice versa ? Est-ce que l’écriture et l’illustration sont complémentaires pour vous ?

Armelle Modéré : La question ne se pose pas pour moi, je ne peux jamais dessiner sans écrire! Faire que des illustrations, ça n’a aucun intérêt (pour moi) .Enfin, ça ne m’est jamais arrivée. Je dessine toujours un personnage qui fait quelque chose, qui dit des choses, à qui il arrive des choses et ça donne le ton de l’album. En fait, je dessine toujours des histoires ou si vous préférez, je raconte toujours des histoires en images. C’est quand il faut mettre en ordre les mots, faire des phrases correctes et stylisées que ça devient plus périlleux! Souvent je m’arrange pour faire faire ce boulot à quelqu’un d’autre (sauf quand des éditeurs pensent que je peux trouver au fond de moi-même les ressources pour construire mon texte correctement! Snif!)


La Sauterelle Tactile : Gris foncé… Que préférez-vous dessiner ? (Attention question piège, Adrénaline est dans les parages et elle guette la réponse !)

Armelle Modéré : A  Adrénaline, je lui dirait ce que je dis à mes enfants: je n’aurais pas pu avoir d’enfant unique.  Il y a de la place pour plusieurs et c’est-ce qui fait notre richesse!
Donc, Adré a des tonnes de « frères et sœurs »; je n’ai pas de préférence: fille, garçon, cochon, souris: il faut que ça ait une bonne bouille de clown. Il n’y a rien de plus jouissif que de transformer - donner une forme anthropomorphique- un animal en petit héros!


La Sauterelle Tactile : Palette de couleurs … « Apolline » durant ses grands jours, ses petites vies, ses imagiers, « Les loulous de la crèche », la collection « Bébé Mimes »,  la collection « Pompon », « Lili Pirouli », et de nombreux autres titres de votre blog nous permettent de découvrir vos superbes ouvrages. Pourriez-vous partager l’histoire de certains titres avec nous ?

Armelle Modéré :
Ben non, parce qu’il faudrait que vous m’écoutiez pendant des semaines!
Mais si je peux raconter une anecdote, c’est celle d’Apolline qui est née à la maison sur mes petites feuilles de papier. Elle ne faisait rien d’autre que de jouer à taper sur un seau ou bien à faire de la voiture dans un vieux carton! Didier Dufresne, l’auteur, venait chez moi  à cette époque pour bosser sur la construction d’un de nos albums Ecole des loisirs et il venait de me dire que le héros de « Petit-pas fait un gâteau » ressemblait à s’y méprendre à mon fils aîné. Puis il découvre mes gribouillis d’Apolline insiste lourdement en me disant, « tiens, tu sais dessiner les filles, maintenant! » .C’était une petite gue-guerre entre nous, puisque lui était bardé de filles et moi de garçons!
Ceci dit, il a rajouté « est-ce que je peux te les emprunter, s’il te plait, je vais les montrer à mon éditeur! »
Apolline a séduit immédiatement et on a eu la chance de faire une vingtaine d’albums!


La Sauterelle Tactile : Blanc… comme avant de noircir ou colorer la page! Où créez-vous et quelles techniques utilisez-vous?

Armelle Modéré : je travaille chez moi, toujours, je m’y sens bien. Dans mon bureau, la salle à manger, la cuisine, ça dépend  quelle table est prise et où est le soleil…Et puis j’aime bien travailler sur plusieurs projets en même temps alors je squatte plusieurs tables ! Sauf qu’il faut ranger à la fin de la journée! Là, je suis VERTE!
Quand aux techniques, j’ai un faible pour l’aquarelle et les encres, mais j’aime beaucoup le collage (bébés-mimes, le cadeau de mémé-loup), ou bien la peinture ou  le pastel …le noir et blanc et la peinture à l’huile, j’aimerai aussi avoir le temps de faire du photo- montage avec des personnages en 3 D (dans une autre vie peut-être!)



La Sauterelle Tactile : Orange… comme Blogger qui nous permet de découvrir votre actualité d’Auteur-Illustratrice et « la Petite Vie de Cerise », des strips de bande dessinée très mignons déclencheurs de sourires quel que soit l’âge du lecteur. Pouvez-vous nous les présenter ?


Armelle Modéré : Ah oui, j’adore ma Cerise, mais elle cherche encore un éditeur. C’est un projet atypique, comme souvent j’en fais souvent.
Ce sont des tranches de vie d’une petite fille de 3 ans organisée en  strips, soit 5 images qui racontent un épisode. Ce n’est que du quotidien, il ne se passe rien de particulier mais c’est toujours teinté d’humour. En fait, Cerise appréhende la vie et les situations du haut de ses 3 petites années et beaucoup de papas et de mamans retrouveront, dans ses réflexions, leur bambin! J’ai écrit plus de 80 strips de Cerise.


La Sauterelle Tactile : Couleur encore inconnue… Quels sont vos projets et quelle couleur leur attribueriez-vous ?

Armelle Modéré :
Oh là là, là aussi ça prendrait des semaines. Et avec tout le boulot que j’ai, je deviens BLANCHE!
Mais ce sera coloré comme un  feu d’artifice!
D’abord, il y a les suites: Funky School 2, LiliPirouli 2, les loulous de la crèche 6.…
Ensuite, il y a un autre projet bande-dessinée et un autre album …
Et puis il y a Idéo-libris et nos futurs projets, une jazz’App number 2, et d’autres applis, mais ça, chut….!



La Sauterelle Tactile souhaite remercier Armelle Modéré! N'hésitez pas à suivre son actualité:
"La Petite Vie de Cerise" par Armelle Modéré




365 choses à dessiner et à peindre (Usborne) : le livre pour aider son pinceau à devenir magique !

365 choses à dessiner et à peindre (Usborne) est un magnifique ouvrage de 127 pages composé de scènes très joliment illustrées pour aider chacun à réaliser des merveilles. Fidèle à la qualité Usborne observée jusqu’à présent dans notre section « L’Univers Usborne », cet ouvrage est facile à utiliser et propose des idées originales et variées.



Les scènes se situent sur deux pages, de fait, lorsque vous ouvrez l’ouvrage, vous tombez toujours sur une grande illustration basée sur un thème et une explication soit sur les pages soit dans des carrés en haut de la page de gauche. Les explications sont simples et claires, le but est véritablement de permettre à chacun en quelques coups de crayons de croquer le monde qui l’entoure !

Dessins réalisés en suivant les explications de l'ouvrage sur Paper 53
Les thèmes sont variés : les chiens, les oiseaux, les dessins à l’encre, les objets, l’alimentation, les visages, les super héros, les tuyauteries… Cette foule d’idées est très pratique pour permettre d’ouvrir l’utilisateur sur des éléments différents et peut constituer un excellent support pour l’expression orale grâce aux larges possibilités descriptives.


Toutes les idées ne sont pas à dessiner. Certaines se focalisent sur la peinture. Celles-ci expliquent l’ordre dans lequel il faut peindre un oiseau par exemple pour que la peinture ne se mélange pas et que le résultat final soit plaisant. Il y a également de nombreuses idées de coloriage et de découpage pour permettre à ceux qui travaillent le fait de colorier entre les lignes d’obtenir quelque chose d’original mettant de côté les traits en dehors de la forme.


Beau, agréable à regarder et intéressant à tester, 365 choses à dessiner et à peindre a été testé par de véritables novices du dessin et il est approuvé ! La Sauterelle Tactile vous conseille d’utiliser l’application Paper 53 si vous souhaitez utiliser comme support dans un premier temps l’iPad. Cette jolie application vous permet de créer des carnets de feuilles blanches et puis de crayonner, d’aquareller, de mélanger vos couleurs ou encore de prendre la plume et une encre de toutes les couleurs.



Sur papier ou sur tablette, avec 365 choses à dessiner et à peindre vous regorgez d’idées pour stimuler la créativité et l’imaginaire ! Pour découvrir d’autres ouvrages Usborne, n’hésitez pas à consulter notre section « L’Univers Usborne ».






30 janv. 2014

Défis Nature (Bioviva) : La nature à portée de cartes

La Sauterelle Tactile a récemment découverte l’excellente collection « Défis Nature » de Bioviva. Fabriqués en France, ces jeux sont l’aboutissement d’une démarche de l’éditeur pour enseigner le respect de la Nature par la découverte de sa diversité et de sa beauté. Cet objectif s’inscrit de la conception à la création des jeux de cartes. Nous vous proposons de plonger dans Le Sillage des Animaux Marins, de vous envoler dans Les Airs avec les Oiseaux, de partir sur la Piste des Carnivores et de vous évader dans l’Univers des Insectes  et d’explorer « les traces des Reptiles » en compagnie de Bioviva…


La première chose que nous avons hâte de faire quand nous ouvrons la boite c’est découvrir les espèces présentes sur les cartes ! Chaque carte contient le nom de l’espèce (en français et en latin), une photo illustrant l’animal, 4 caractéristiques que vous retrouverez pour chaque animal (poids, taille, longévité, profondeur par exemple pour les animaux marins) et un paragraphe décrivant les caractéristiques de l’animal. Les cartes sont de grande qualité et les fiches d’identité très intéressantes. En plus d’utiliser les cartes pour travailler différentes compétences ou pour jouer ensemble, vous apprendrez beaucoup en lisant chaque carte.

Toutes les cartes vous permettent de travailler le vocabulaire. En effet, ces cartes permettent d’apprendre les noms des différents membres d’une même espèce. Cela est très intéressant pour permettre à l’utilisateur de distinguer parmi les différents phoques, requins, tigres.  

Cela vous permet de travailler de façon plus complexe l’identification et la discrimination. Vous pouvez imprimer ou écrire sur un papier le nom de chaque animal et le cacher sur les cartes avec un petit post-it et demander à l’utilisateur de placer chaque nom sur l’animal correspondant. De cette façon, l’identification doit se porter sur 2 mots plutôt qu’un seul. Vous pouvez créer plusieurs niveaux pour ce jeu :
  • Au premier niveau vous veillez à ne mettre que des animaux différents
  • Au second niveau, vous commencez à introduire certains animaux qui se ressemblent (comme le Vautour à tête rouge et le Vautour Percnoptère).
  • Au troisième niveau, vous n’utilisez que des animaux similaires (par exemple : le grand requin blanc, le requin-citron, le requin baleine, le requin-tapis tacheté, le requin-scie…)


Vous pouvez utiliser ces cartes pour sensibiliser l’utilisateur aux espèces menacées dans le cadre d’une leçon de biologie. En effet, toutes les cartes possèdent une étiquette pour indiquer à l’utilisateur le degré de menace auquel l’espèce fait face :
  • Vert : espèce non menacée
  • Jaune : espèce vulnérable
  • Orange : espèce en danger d’extinction
  • Rouge : espèce en danger critique


Vous pouvez travailler l’ordre alphabétique avec ces cartes en demandant à l’utilisateur de ranger les cartes selon le nom de l’animal. Pour l’aider, n’hésitez pas à disposer des cartes avec les lettres de l’alphabet écrites en grand les unes à la suite des autres. Il pioche les cartes et les dispose sous la lettre correspondant à la première lettre du nom de l’espèce.

Excellent également pour travailler la géographie, utilisez un planisphère pour procéder à cette activité. En lisant ou en écoutant chaque carte, l’utilisateur doit disposer les animaux dans la zone géographique où ils vivent. C’est une bonne façon d’introduire des concepts comme les hémisphères, les continents, les noms des différents océans…

Vous pouvez jouer avec les cartes et stimuler l’interaction entre les joueurs en suivant la règle proposée dans la boite de jeu par Bioviva. Vous distribuez toutes les cartes à tous les joueurs. Le premier joueur regarde une de ses cartes et choisit une caractéristique parmi les 4 présentes sur la fiche de l’animal (ceux-ci varient selon la boite de jeu que vous possédez). Il l’énonce aux autres joueurs qui regardent également une carte de leur tas, celui qui possède la plus grande valeur gagne toutes les cartes. Les pastilles de couleurs indiquant le degré de menace peuvent intervenir à tout moment pour offrir une priorité au joueur avec la carte de l’espèce la plus menacée. Le but du jeu est d’obtenir le plus de cartes.

Vous pouvez également adapter le jeu pour et l’utiliser à la façon d’une bataille. Choisissez pour chaque partie la caractéristique de comparaison. Distribuer toutes les cartes et tirez en même temps une carte. L’utilisateur compare la valeur clé et celui qui possède la plus grande (ou la plus petite selon votre choix) gagne les cartes.

Si vous avez plusieurs jeux « Défis Nature » vous pouvez utiliser les cartes ensemble. Le dos des cartes est le même pour chaque jeu mais la fiche d’identité de chaque boite possède un fond de couleur différent. La catégorisation est donc une autre compétence que l’on peut travailler avec ces cartes. 

« Dans le sillage des Animaux Marins » vous propose de découvrir de manière originale le monde sous-marin. Requins-tapis tacheté, Requin-citron, Grand Cachalot, Phoque-moine de Méditerranée… C’est l’occasion de différencier entre les différents requins et autres habitants des mers.

« Sur la piste des Carnivores » est une superbe collection pour découvrir les grands carnivores. Les caractéristiques de ce jeu sont : vitesse, poids, longueur, queue, longévité. Les photographies sont superbes et vous apprendrez autant que l’utilisateur en manipulant ces cartes sur les espèces présentes !

« Dans l’univers des Insectes » sont des cartes très originales puisque le monde des insectes est encore bien méconnu ! Surprenants ou plus habituels, les insectes vous permettent de pénétrer dans un monde très différent. N’hésitez pas à utiliser les ouvrages Usborne en parallèle si vous souhaitez approfondir la découverte d’une espèce en particulier comme « Mon Livre des Gros Insectes et autres petites bêtes ».

« Sur les traces des Reptiles » permet à l’utilisateur de découvrir de manière différente des animaux qui bien souvent effraient à cause de leur apparence ou de leur réputation. Les caractéristiques incluent : le poids, la taille, la longévité et le nombre d’œufs par an. Cette dernière caractéristique est très intéressante puisqu’elle permet de se représenter la vitesse à laquelle l’espèce se reproduit face aux risques qui la menacent.

« Dans les airs avec les Oiseaux » regroupe petits, grands, exotiques et oiseaux de nos contrées. L’utilisateur dispose également de la caractéristique « envergure » pour mieux se représenter l’oiseau. La sélection est superbe !




Bioviva propose une sélection de cartes intelligente et originale. Bien présentées et pouvant servir pour s’amuser ou travailler une multitude de compétences, les cartes « Défis Nature » par leur cohérence et leur qualité ont séduit la Sauterelle Tactile !




L’ours aux devinettes (HABA) : Travailler la double consigne en s’amusant !

L’ours aux devinettes (Haba), plus qu’un jeu, est un merveilleux moyen pour aider l’utilisateur à s’habituer aux doubles consignes : une consignes où il y a deux informations d’importance. En travaillant avec la règle de jeu classique ou en utilisant des variantes, ce petit jeu très malin est très intéressant !


La boite contient des cartes de plusieurs types :
  • Les cartes de récompense
  • Les cartes devinettes : de couleur et d’objet
  • Les cartes de jeu
  • Il y a également plusieurs jetons ainsi que deux dés.


Le but du jeu est de retrouver la carte correspondant aux choix de couleurs et d’objet de l’ours aux devinettes. Chacun à leur tour, les joueurs jouent le rôle de l’ours aux devinettes. Ils choisissent parmi les cartes devinettes une couleur et un objet qui ensemble formeront la carte que les autres joueurs devront retrouver. Les autres joueurs placent leurs pions sur une carte au hasard qu’ils pensent être celle du choix de l’ours. Puis, le premier joueur lance les dés. Il choisit l’un des deux dés, celui des objets ou celui des couleurs et demande à l’ours aux devinettes si l’objet ou la couleur de sa carte correspond au dé de son choix. Les joueurs retournent les cartes à éliminer en fonction de la réponse du petit ours. Si un joueur doit retourner une carte sur laquelle il avait placé son pion, il change son pion de cartes.

Pour faciliter le jeu, l’éditeur vous conseille de disposer les cartes en rangée de six cartes. Veiller à disposer les cartes de la façon suivante : en ligne les mêmes couleurs et en colonnes les mêmes objets (ou vice versa) de manière à aider l’utilisateur à bien visualiser les cartes à retourner en fonction de la réponse du petit ours.

Pour aider l’utilisateur à se familiariser avec la double consigne et le jeu, la Sauterelle Tactile vous propose de jouer à un jeu d’identification. Vous disposez toutes les cartes comme pour le jeu mais il n’est plus question de deviner. Ici, le joueur voit les cartes devinettes (indices visuels) et en associant l’objet et la couleur il doit retrouver la bonne carte. Petit à petit vous déviez sur des consignes strictement orales et retirer les cartes.


Une autre variante du jeu : vous disposez toutes les cartes puis chacun à son tour chacun lance les dés. Le premier à retrouver l’objet qui forme la combinaison des deux dés à gagner. Avec ce jeu de rapidité et d’association, vous permettez à l’utilisateur d’interagir de manière différente avec les cartes tout en se familiarisant avec celles-ci.

La Sauterelle Tactile vous conseille également les jeux « Aventure en Montgolfière » et « Le Verger » du même éditeur.







25 janv. 2014

Le Tableau, un film artistique, poétique et engagé de Jean-François Laguionie

Une fois n’est pas coutume, la Sauterelle Tactile vous propose de découvrir un film animé d’une délicatesse et d’une beauté exceptionnel : « Le Tableau ». Réalisé par Jean-François Laguionie, ce film évoque de nombreux sujets de société de façon poétique et sensible. Une belle découverte animée à partager avec petits et grands enfants !

Dans le Tableau cohabitent très difficilement trois groupes de personnages. Tout d’abord il y a les Toupins, dessinés et en couleurs, complètement achevés par le Peintre, ces personnages se croient plus importants que les autres personnages du Tableau, les Reufs et les Pafinis. Les Pafinis sont dessinés et possèdent quelques couleurs mais quelques touches leur manquent pour pouvoir être des Toupins. Enfin, les Reufs sont de simples esquisses du Peintre.

Après avoir toléré les autres dans le Tableau, les Toupins finissent par décider que seuls eux ont le droit d’accès au château, puisqu’après tout le Peintre les a choisis eux en les terminant. Les Pafinis  et les Reufs se terrent dans la forêt en essayant d’échapper aux groupes de Toupins décidés à faire régner la terreur. Trois personnages, un de chaque groupe, vont partir à la recherche du Peintre pour rétablir la paix et l’égalité sur la toile. Mais comment retrouver le Peintre ? Et pourquoi a-t-il délaissé le Tableau ?

Le film traite merveilleusement bien de la différence, de l’incompréhension, de l’ignorance, de la discrimination et du courage nécessaire pour les combattre. Superbe, à l’esthétisme merveilleux, un peu comme une œuvre d’art que l’on découvre et détaille, ce film change le regard que l’on peut porter à une toile en donnant vie à ses personnages de façon très réaliste ! Les dialogues sont empreints de sensibilité et de poésie.

Disponible en DVD, La Sauterelle Tactile vous souhaite de passer un moment magique en le découvrant !


N’hésitez pas à partager vos impressions avec nous…



24 janv. 2014

Space Eye (Londji) : Un Kaléidoscope Unique !

Space Eye de Londji est un joli petit objet qui modifie l’aspect visuel du monde qui vous entoure à la manière d’un kaléidoscope. Pas de perles de toutes les couleurs mais des possibilités à l’infini de jouer avec les couleurs de son environnement !

Lien Vers Le Space Eye (Londji 4€)

Le Space Eye est excellent pour travailler la manipulation d’objets et la fluidité. Pour que l’effet kaléidoscope fonctionne, il faut faire tourner doucement le space eye. Cela requiert donc de la concentration en plus de qualités motrices. C’est une manière intéressante de travailler la pince pouce-index ou l’utilisation de seulement quelques doigts.

Le fait de rapprocher cet objet de l’œil et de ne regarder que d’un seul œil peut être également un obstacle pour certains ce qui rend difficile les visites chez l’ophtalmologiste. Avec ce petit objet, vous pouvez exercer l’utilisateur à ne regarder que d’un œil et à s’habituer à un contact rapproché.

Si au début tourner l’objet est difficile, commencer par demander à l’utilisateur d’effectuer un tour sur lui-même. De cette manière, il obtient un résultat similaire sans avoir eu à tourner le space eye. Puis petit à petit guidez-le pour qu’il comprenne comment obtenir le même résultat sans bouger tout son corps.

Le Space Eye bénéficie d’une belle illustration et de belles couleurs ce qui le rend très attirant pour l’œil. Il nous replonge en enfance et pour quelques minutes nous offre de la magie !

Londji est une compagnie qui offre une collection basée sur l’art, les jouets et les jeux. En transformant des jouets traditionnels et en y apposant leur marque, cette compagnie a créé sa propre signature qu’il fait bon de retrouver en ligne ou au gré d’une allée d’un magasin de jouets.


Les principes de cette maison unique sont si beaux que la Sauterelle Tactile a eu envie de les partager avec vous : « L’imagination au pouvoir – Nous revendiquons le droit d’être des enfants sans discrimination d’âge – Nous voulons éduquer les enfants à l’esthétisme – Les enfants sont notre futur – Nous donnons au jouet la noblesse qu’il mérite – Partager fait partie du jeu – Jouer, c’est un moment privilégié à partager avec les gens que tu aimes – Nous redécouvrons les jouets oubliés – Ils nous enchanteront toujours – Nous voulons être honnêtes tels et comme nos ancêtres nous l’ont enseigné. »


Parmi leur belle collection, plusieurs jeux ont retenu l’attention de la Sauterelle Tactile particulièrement « What’s Up Magnets » qui permettent de former des visages avec des expressions différentes et les puzzles et cartes postales  « Sagrada Familia », « Tour Eiffel », « Big Ben » dont les illustrations sont superbes. La gamme des kaléidoscopes de Londji est superbe et s’étend au-delà du Space Eye !

Londji est actuellement présent au Salon Maison & Objet à Paris jusqu’au 28 janvier. Pour les rencontrer direction le Hall 6, stand E66! 






23 janv. 2014

Tap Tap Toink (Fernando Pires) : une belle application qui met l’accent sur le visuel et les sons

Tap Tap Toink de Fernando Pires est une très belle application grâce à son univers visuel soigné et apaisant accompagné par une gamme de sons qui attirent l’oreille. L’application se compose de deux sortes d’activités : des puzzles et des jeux musicaux. Originale, proposant une découverte variée et différente, Tap Tap Toink ne ressemble à aucune autre application ! C’est un plaisir pour la Sauterelle Tactile de vous entraîner dans le monde coloré de Tap Tap Toink…


L’application comporte peu de vocabulaire écrit en dehors des titres des activités ce qui la rend très accessible. L’univers visuel est très attirant grâce au choix des couleurs et aux illustrations qui rendent chaque puzzle unique et adorable. Les notes jouées restent très simples et assez pures ce qui permet pour l’utilisateur de ne pas recevoir de stimulations auditives qui partent dans tous les sens.

La première activité se focalise sur la découverte des couleurs. Le principe de chaque activité musicale est le même : il y a trois ronds/carrés et le but est qu’ils soient identiques en appuyant sur chacun d’eux pour faire défiler les possibilités. Lorsque les trois éléments sont identiques, alors la couleur apparaît dans un rond plus petit en bas de l’écran. Lorsque toutes les couleurs ont été ainsi trouvées, elles interagissent ensemble en musique.
Cette activité vous permet de travailler l’association visuelle et la discrimination. La Sauterelle Tactile aime beaucoup le principe des trois éléments à l’écran qui rappelle un peu le principe des machines à sous. L’environnement de l’application est d’un calme bienfaisant qui permet d’éviter la frustration. En effet même si l’utilisateur ne s’arrête pas sur la couleur identique qui lui manque mais qu’il la fait défiler le rond apparaît quand même. Cela permettra à l’accompagnant de travailler au fur et à mesure la consigne sans frustration dès le début pour l’utilisateur.

Entre chaque activité musicale, des puzzles d’animaux à la complexité grandissante permettent à l’utilisateur de s’amuser et de tester sa logique. Les pièces à emboiter ne sont pas de la même forme et les modèles permettent de véritablement progresser à la représentation du puzzle au fur et à mesure. Les illustrations sont superbes ! Elles rendent vivant un éléphant, un serpent, un hibou, une girafe, une tortue, un soleil, un caméléon et un chat.



L’activité des textures part du même principe que celle des couleurs. La Sauterelle Tactile adore cet exercice puisqu’ici les éléments sont composés de plusieurs couleurs et de motifs géométriques ce qui pousse l’utilisateur à être plus observateur. Cela pousse à la précision.

On retrouve le même intérêt et la même originalité pour l’activité des formes géométriques ! Ces formes sont parfois identiques mais représentées de manière différente ou la couleur diffère. Lorsque l’utilisateur les a toutes retrouvées, elles se lient entre elles pour former un grand carré et un grand triangle. Puis, au fur et à mesure, les mêmes formes qui sont positionnées différentes s’attirent et se superposent. C’est vraiment intéressant comme principe pour aider la représentation dans l’espace !


L’activité « Taille » ressemble un peu à « Formes » mais travaille réellement le concept « plus petit plus grand ». Des triangles de tailles différentes sont à associer selon leur taille. A la fin de l’exercice, tous ces triangles s’assemblent pour former un beau poisson. Cette application offre donc la possibilité d’aborder de nombreux principes sans avoir besoin de matériel.
Sans suivre la consigne de l’application, on peut demander à l’utilisateur de ranger les triangles du plus petit au plus grand ou bien de faire une suite en respectant une consigne comme « Le petit triangle est à gauche, le grand au milieu et le triangle de taille moyenne à droite ». Les pistes d’apprentissage sont nombreuses !


L’activité « Horloge » introduit à l’utilisateur les chiffres romains. C’est très intéressant puisque la finalité de l’exercice c’est construire une grande horloge. Vous pouvez également demander à l’utilisateur de montrer le chiffre arable correspondant sur une feuille à part à la suite de chiffres romains qu’il a formé à l’écran pour lui permettre de travailler cette association.

Les activités « Ferme » et « Véhicule » utilisent le même principe que les précédentes à la différence qu’ici il s’agit de reformer des animaux (tête, queue et corps) et des moyens de transports dont trois parties sont mélangées. C’est une super activité, l’utilisateur est aidé par l’utilisation des couleurs pour lui permettre de réussir. Lorsqu’un animal ou un moyen de transport est reconstitué le son associé apparaît en bas de l’écran.

La dernière activité « Nuance » est très intéressante et conviendra à ceux qui ont besoin d’un challenge supplémentaire. Il y a trois formes face à l’utilisateur. Il doit associer les trois qui sont dans les mêmes tons. Cela demande donc une compréhension des couleurs et de leurs variantes. Cependant, cette activité se distingue car elle permet d’aborder une notion d’association différente et tout aussi importante.


Grâce à cette application, l’éditeur transporte l’utilisateur dans un monde de couleurs et de formes accueillant ! Tap Tap Toink est parfaite pour travailler l’association, la discrimination, le respect des consignes ainsi que de nombreux concepts dans un bel environnement respectueux de l'utilisateur


Pour télécharger l’application Tap Tap Toink cliquez ici.





First 1pedea (Fernando Pires) : Une Encyclopédie Visuelle en Anglais

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir deux belles applications de Fernando Pires et la première est : First 1pedea. La Sauterelle Tactile aime beaucoup cette application qui se distingue par sa facilité à expliquer de nombreux concepts de façon claire, interactive et visuelle. Excellente pour tous ceux qui recherchent une application pour travailler la langue anglaise de façon ludique comme pour ceux qui sont à la recherche de supports dans le domaine des sciences, First 1pedea est une application qui met en boite (ou plutôt en tablette) le monde qui nous entoure !


L’application se compose de plusieurs scènes se focalisant sur un apprentissage. La première scène permet à l’utilisateur de se plonger au cœur du fonctionnement du système solaire. Les planètes tournent autour du soleil, à lui de replacer le rond correspondant au nom de la planète au bon endroit.
Cette activité vous permet donc de travailler les planètes, leur situation dans l’espace, leur mouvement et l’importance du soleil de manière très visuelle. C’est pour cela que la Sauterelle Tactile a apprécié cette application même pour les francophones parce que la représentation est claire et permet d’apprendre de manière différente. A partir de l’application vous pouvez imaginer de nombreuses activités pour poursuivre l’apprentissage sur l’espace.


Le second tableau représente une partie du cycle de l’eau et particulièrement l’évaporation et l’importance de la pluie. Grâce à des animations ludiques, les nuages reçoivent et déversent de l’eau sur une terre fertile.

Le troisième tableau représente l’arc en ciel. En touchant chaque couleur vous entendez une courte description de chaque couleur, de sa nature et de sa composition. En appuyant sur les ronds qui apparaissent sur l’écran, vous entendez de nombreux sons différents. Cette fonctionnalité peut donner lieu à un loto sonore où l’utilisateur doit tenter d’identifier ce qu’il entend.

Les tableaux « Ocean » et « Forest » sont proposés pour permettre à l’utilisateur de naviguer librement et de découvrir les habitants de ces milieux naturels. En appuyant sur les animaux de l’océan, vous obtenez une description orale. Les animaux de la forêt réagissent au toucher de l’utilisateur en émettant des sons.

Le tableau concernant la chaîne alimentaire permet à l’utilisateur de découvrir les carnivores, les herbivores, les producteurs d’alimentation et les consommateurs finaux. En en créant un certain nombre pour chaque catégorie il les observe interagir et disparaître au profit de l’un ou de l’autre groupe et les conséquences d’une telle disparition pour l’ensemble de la chaine.

« Food Wheel » est une excellente activité pour apprendre à catégoriser les aliments  par origine. Des pictogrammes représentant des aliments usuels comme les œufs, le lait, la cuisse de poulet, le riz, la banane, la tomate attendent en bas de l’écran d’être associé à une catégorie. Vous pouvez imprimer cette roue alimentaire et demander à l’utilisateur après son repas de catégoriser ce qu’il a mangé. De cette manière il pourra visualiser son régime alimentaire.


Game of life, la dernière activité est un laboratoire où l’utilisateur peut créer des formes et les voir évoluer en touchant l’écran avec deux doigts et en les éloignant comme pour dézoomer. En musique et rythmée, cette activité se focalise sur l’interaction des éléments entre eux.

Accessible et axée sur le principe de l’illustration interactive des premiers concepts scientifiques, cette application est un joli support pour une première découverte plus approfondie du monde qui nous entoure !

Pour la télécharger sur Google Play, cliquez ici.
Pour la télécharger sur l’App Store, cliquez ici.