25 mars 2015

Dr. Panda : Marchand de Glaces (Tribe Play) : le Ice-Truck Numérique!

Après la piscine, l’aéroport, la poste, la ville, le restaurant, le supermarché, le salon de beauté, la garderie et les arts créatifs, voici notre Dr. Panda en Marchand de Glaces ! 

Les applications Dr. Panda proposent un univers ludique et coloré permettant à l’utilisateur de jouer de manière libre sans objectif imposé. Il peut découvrir toutes les animations présentes à l’écran à son rythme et retrouver des éléments de son quotidien dans les applications. Ce qui est très intéressant c’est d’utiliser ces applications pour apprendre du vocabulaire autour d’une thématique précise ou encore verbaliser dans un contexte ludique les actions effectuées par les protagonistes.


Notre panda numérique le plus connu est de retour pour vendre ses créations glacées en attendant l’été. Comme il ne fait rien comme les autres, son étal est magique : créer ses parfums de glace, faire des coupes immenses, ajouter tous les toppings de son choix, s’amuser à décorer l’ensemble, il ne vend pas des glaces comme tout le monde !


L’application propose à l’utilisateur de créer ses propres parfums de glace. C’est une activité drôle. Il dispose d’un mixer et de plusieurs parfums de base différenciés par leurs couleurs. Vous pouvez nommer avec l’utilisateur le parfum probable de chaque glace. Une fois un ou plusieurs parfums choisis vous pouvez les mixer avec des cookies, du chocolat, de la myrtille, des fraises ou encore des kiwis pour leur donner du relief. La glace ainsi confectionnée prend place dans vos bacs. Au fur et à mesure que vous servez vos clients le bac s’épuise, ce qui fait que l’utilisateur devra recommencer cette opération de manière régulière au rythme de ces ventes. Ce qui peut être intéressant c’est de proposer à l’utilisateur de donner des noms à chaque parfum créé, un nom loufoque ou collant à son allure.



Quand le client arrive, l’utilisateur peut créer la coupe de son choix. Du trois boules classiques des gourmands à la coupe gigantesque, il peut ajouter de objets de décorations (drapeaux, fruits), des gâteaux ou chocolats ou encore du coulis. Une fois qu’il a terminé, il suffit de toucher la cloche en haut à droite de l’écran pour que le client déguste la glace et la paie. Dans cette dernière étape tout est automatique, l’utilisateur ne compte pas l’argent, ce qui aurait été un chouette plus, l’occasion d’avoir un petit jeu simple où l’utilisateur manipule les chiffres.


Ludique et colorée, cette application est un excellent nouveau chapitre aux aventures du Dr. Panda ! Alors que choisirez-vous : vanille-fraise ou chocolat-pistache ?  Ou un mélange de tous ces parfums ?





24 mars 2015

Socialisons (Everyday Speech) : une solution innovante pour décrypter les interactions

Socialisons propose un contenu très riche pour comprendre les règles régissant les interactions sociales comme les relations interpersonnelles, les comportements à l’école, la gestion du changement, les relations sociales  et les interactions dans la communauté. Du même éditeur que « Découvrons les Emotions », Everyday Speech, ces applications sont très intéressantes pour permettre un travail quotidien et suivi.



Pour chaque catégorie vous disposez de plusieurs vignettes décrivant un scénario défini. Par exemple : aller chez le médecin, jouer au parc, manger au restaurant, aller au cinéma, aller à l’épicerie, se faire couper les cheveux, aller chez le dentiste et parler aux étrangers dans la catégorie « interactions dans la communauté. Chaque vignette met en scène des personnages. Une image accompagne un texte qui décrit une situation. Ce texte est écrit et peut également être lu en touchant le bouton du son situé juste à côté des mots. 


Lorsque l’utilisateur découvre ce texte, c’est une excellente opportunité pour relier le scénario à sa vie quotidienne. Par exemple, lorsqu’il découvre le scénario du docteur, lui demander de se rappeler sa dernière visite chez le docteur, s’il a ressenti de l’anxiété comme William, qui est venu le chercher, ce qu’il s’est passé… Après chaque texte, l’utilisateur découvre une série de questions. Celles-ci proposent de revenir sur le déroulement du scénario, le ressenti des personnages, ce que chacun fait selon sa fonction (l’infirmière, le patient, le docteur, l’accompagnant) ainsi que les règles essentielles à la vie en communauté.



L’application contient également une partie vidéo couvrant plusieurs thématiques : établir le contact visuel, respecter l’espace personnel, parler chacun son tour, comprendre le sarcasme et utiliser un filtre. Chaque vidéo est accompagnée d’une description écrite qui peut être lue pour comprendre ce qui est mis en avant. Toutes les vidéos sont expliquées en français avec un accent québécois. 



Ce qui est très intéressant à propos de ces vidéos c’est leur structure : une voix off explique une règle simple pour bien vivre ensemble, puis plusieurs personnes ne pas suivre cette règle. L’utilisateur découvre ce que chacun a ressenti à ce moment. Puis, la règle est mise en application et la scène est rejouée et l’utilisateur peut voir la différence. A chaque vidéo est associé un set de questions.


L’application vous permet de créer vos propres exercices ce qui est un réel avantage ! Vous pouvez écrire un titre, un sommaire et ajouter une image ainsi que des questions relatives au scénario imaginé. C’est extrêmement pratique pour personnaliser l’application aux besoins de l’utilisateur. Tout sera lu automatiquement par l’application.



Dans les réglages  vous pouvez régler le débit vocal et mettre à jour le contenu. L’application est très riche et facile à utiliser dès son téléchargement. Vous devez vous inscrire pour recevoir tout le contenu. Vous pouvez vous connecter et vous déconnecter à votre compte à tout moment.







12 mars 2015

Friday the 13th (Le Scorpion Masqué) : Prêts pour le vendredi 13 ?!

Voici un jeu découvert un vendredi 13 février qui nous semble parfait pour le vendredi 13 mars. Eh oui cette année les vendredi 13 se suivent ! Friday the 13th est un jeu ludique et accessible pour s’amuser ensemble autour des chats noirs, échelles et miroirs brisés que redoutent les superstitieux. Prêts à affronter cette journée en s’amusant ?




Le contenu du jeu ? Ce jeu de Reiner Knizia illustré par Jessica Lindsay contient 50 cartes de jeu et 3 cartes de règles. Les cartes de jeu se composent de cartes de quatre types : les miroirs brisés, les cartes vendredi 13, les chats noirs et les échelles.

Le but du jeu ? Récolter le moins possible de cartes « porte-malheurs » ou au contraire les accumuler pour battre vos adversaires.

La règle du jeu ? Mélangez les cartes et les distribuer de manière égale à tous les joueurs. Chacun à son tour, les joueurs posent une carte de leur main sur le tas correspondant : les miroirs sur les miroirs, les chats sur les chats et les échelles sur les échelles. Au début de la partie, chacun peut poser la carte qu’il souhaite. Puis il faut poser les cartes en laissant la valeur des cartes précédentes visible. En effet, après son tour, le joueur doit annoncer la somme des cartes à laquelle il a ajouté la sienne. Si cette somme est supérieure à 13, il ramasse toutes les cartes en laissant celle qu’il a jouée comme base pour la suite du jeu. Le jeu se termine lorsque toutes les cartes ont été jouées. Chacun compte ses cartes chats, échelles et miroirs. Si vous avez plus de cartes d’un type (par exemple chats) que les autres, vous les annuler. Chaque carte restante vous coûte un point et les cartes vendredi 13 2 points. Vous pouvez multiplier les manches pour rendre la partie plus pimentée !


Accessibilité ? Ce jeu est très facile à mettre en place et à comprendre. Il est également accessible, chacun peut selon ses capacités profiter de ce jeu en adaptant la consigne ou en apportant un soutient par exemple pour les additions.

Qu’est-ce qu’on travaille ? La stratégie, les additions, les chiffres et l’expression orale. Petit à petit, l’utilisateur va établir des stratégies pour décider quelles cartes jouer en priorité pour en accumuler le plus possible. Puisque c’est un jeu où il faut échanger, c’est parfait pour verbaliser.


Simple à comprendre, facile à mettre en place et travaillant les additions simples et l'association de manière ludique, ce Vendredi 13, sortez les cartes !


Play Opera (Dada Company) : Une plongée magnifique au cœur du monde de l’Opéra

Dada Company propose de très belles applications comme 1000 Aventures ou Quatre petits coins de rien du tout. Voici « Play Opera » ! Entre musiques, histoires et illustrations, découvrons ce magnifique monde de l’opéra de façon originale et interactive grâce à Dada Company!


Play Opera propose à l’utilisateur de se plonger dans des extraits de cinq opéras différents : Luisa Fernanda, La Flûte Enchantée, Turandot, La Cenerentola et Rigoletto. Pour chacun, un extrait a été choisi par l’éditeur. C’est cet extrait que l’utilisateur va entendre. Chaque morceau est de très grande qualité et d’une longueur raisonnable pour une introduction à ce genre.

L’opéra peut être très abstrait pour certains. Afin de créer un pont entre le monde de l’utilisateur et le monde de l’opéra, Dada Company a eu une excellente idée : demander à des illustrateurs de mettre en couleurs et en dessins chaque morceau. Le résultat est magnifique !


Dans Luisa Fernando de Federico Moreno Torroba, le morceau est illustré par Ricardo Cavolo. L’utilisateur découvre par écrit l’histoire que conte l’opéra. Histoires d’amour et de pouvoir, il se familiarise avec le contexte et les personnages. Lorsqu’il a pris connaissance du texte, il appuie sur le bouton play.

La musique débute avec les illustrations animées. L’utilisateur peut donc explorer l’écran pendant qu’il écoute le morceau. Chaque illustrateur a proposé un univers original. Par exemple Violeta Lopiz a illustré « La Flûte Enchantée ». Cela rappelle les albums jeunesse, les animations sont judicieusement placées et il y a un véritable fil conducteur depuis le début jusqu’à la fin du morceau. 


Pablo Auladell a illustré Turandot de Giacomo Puccini. L’univers ici est encore différent des autres opéras. En effet, l’illustrateur s’est imprégné de l’ambiance de l’opéra pour créer un visuel tout à fait surprenant. La Cenerentola de Rossini a pris des couleurs sous les pinceaux de Marina Anazya et Rigoletto sous ceux de Mikel Casal.


Nous aimons beaucoup ce concept. Nous aimons beaucoup « Fantasia » de Walt Disney qui propose de découvrir la musique classique en couleurs. C’est cet esprit de mariage des arts pour sublimer l’Art que nous retrouvons dans cette application.


Lorsque l’utilisateur le souhaite il peut utiliser l’application comme player de musique et profiter des morceaux à sa guise.


Définie par l’éditeur comme « une aventure interactive audiovisuelle qui propose 5 extraits des chefs-d’oeuvre de l’Opéra servis par de talentueux illustrateurs », la Sauterelle est absolument conquise par cette ouverture vers l’opéra sur support numérique.


Labo Tissu Amis (Labo Lado) : Créativité et passerelle vers d’autres activités

Labo Lado nous propose une nouvelle application après Labo Peeble Art, une très jolie application mettant en scène de manière créative la nature. Cet éditeur numérique propose aux utilisateurs un monde entre imaginaire et jeux. Labo Tissu Amis est une application créative des éditeurs Labo Lado. L’utilisateur découvre sur l’écran d’accueil des modèles, comme en couture, représentant plusieurs animaux : l’ours, le lapin, le cochon, le renard, l’agneau, l’éléphant, le lion, le renne, le panda, le pingouin et la vache. L’utilisateur en sélectionne un. Ensuite, il doit suivre comme s’il découpait dans du tissu les lignes pré dessinées pour lui. 





Là, il est intéressant de créer un lien entre l’application et les activités créatives. En effet, quoi de plus facile que de se munir de papier, d’un crayon et d’une paire de ciseaux et de tracer les formes qui apparaissent à l’écran. Ensuite, on peut utiliser les ciseaux numériques pour la découper. Enfin, on prend les vrais ciseaux et on découpe.

La Sauterelle aime quand le numérique est un pont vers d’autres supports. C’est une excellente façon d’utiliser la technologie au service de l’apprentissage.


Une fois chaque partie découpée, les parties se cousent entre elles. Ensuite, l’utilisateur a la possibilité d’agrémenter chacun de ses créations en tissus par des lunettes et des chapeaux. Une fois le personnage créé, direction les jeux. Dans cette application, l’utilisateur a le choix entre six jeux différents.

Le premier jeu « Wanted » est  un jeu très intéressant. L’utilisateur découvre un paysage composé de buissons, d’une maison avec plusieurs fenêtres, des balcons et des étages. L’utilisateur observe plusieurs personnages se cacher dans le décor. Plus il réussit dans le jeu et plus nombreux sont les personnages. Après plusieurs secondes d’observations, les animaux disparaissent. Une affiche « Wanted » (Recherché) apparaît en haut de l’écran avec le portrait d’un des personnages. L’utilisateur doit retrouver l’endroit où il est caché. Alliant mémoire et observation c’est un petit jeu sympathique.

Le deuxième jeu est un jeu de précision. L’utilisateur a une fronde et des tomates et il doit viser les animaux qui apparaissent et disparaissent. Ceux-ci ripostent s’ils disposent de tomates, il faut donc viser avant d’être touché. C’est un concept intéressant parce que l’utilisateur dispose d’un viseur et il doit donc adapter son tir. Ce n’est pas le genre de jeu que préfère la Sauterelle mais néanmoins il y a un intérêt à ce viseur c’est celui d’apprendre à adapter et à rectifier ce que l’on va faire.

Dans le troisième jeu, le petit personnage saute pour décrocher les pommes dans les bulles. En les touchant il gagne des points. Il doit incliner le personnage pour lui permettre d’accéder à chaque endroit, d’aller à gauche à droite et d’éviter les briques qui s’effondrent sous son passage. Cette activité travaille l’observation et l’anticipation puisque l’utilisateur doit prévoir quelle inclinaison sera nécessaire pour atteindre son objectif.

Dans le quatrième jeu, l’utilisateur voit son personnage danser. Autour de lui des émoticons apparaissent. Il doit attendre que celui-ci se transforme pour appuyer dessus afin de gagner des points. Trop tôt ou trop tard et l’utilisateur ne gagne pas de point.




Le cinquième jeu consiste à associer le nom d’un animal (en anglais) à son image. Il y a quatre options proposées par quatre petits animaux. Le jeu est intéressant si l’utilisateur a quelques notions d’anglais ou si vous restez à ses côtés pour lui traduire. Si vous êtes à la recherche d’une application de ce genre pour travailler l’identification, nous vous conseillons de découvrir la collection d’Aetys.



Le dernier jeu consiste à associer au geste du personnage celui qui lui est identique. Ce jeu peut être intéressant si on le transpose dans la réalité en reproduisant ce type d’exercice et en demandant à l’utilisateur non pas d’associer mais d’imiter.



9 mars 2015

Le Voyage d’Adeline la Girafe (France Télévisions)

Après « Les Quatre Saisons d’Antoine » et le « Carnaval des Animaux », voici pour notre plus grand plaisir une nouvelle création « Le voyage d’Adeline la Girafe ». Bercé aux quatre coins du monde par une mélodie entraînante, découvrez le monde en suivant Adeline, la girafe du Parc Zoologique de Paris. Depuis l’Europe jusqu’en Patagonie, en passant par le Sahel Soudan, la Guyane et Madagascar, Adeline nous invite à rencontrer d’autres animaux du monde. Passeport numérique vers la découverte et l’émerveillement, « Le Voyage d’Adeline la Girafe » est un coup de cœur !


L’aventure commence par une observation du soigneur : Adeline est partie ! L’utilisateur découvre la fiche identité de cette girafe globe-trotteuse et part à sa recherche à travers le monde. Il crée son passeport numérique et découvre les régions du monde qu’Adeline souhaite explorer. Il en choisit une et le décollage est immédiat. Cet intermède en vol est très poétique. Il rappelle Saint-Exupéry, les débuts de l’aviation. Il a le goût du voyage et du mystère et est ponctué par une belle mélodie au piano.


Chaque partie du monde comporte plusieurs animaux. L’utilisateur peut découvrir leur nom, une photo d’eux ainsi que plusieurs informations les concernant. En Europe, c’est la Cistude d’Europe, le Glouton, le Loup, le Vautour fauve et la Loutre. En appuyant sur le loup, l’utilisateur découvre un excellent jeu ! Basé sur le hurlement de cette espèce, il doit imiter le cri du loup pour rallier la meute. Utilisant la fonction micro de la tablette, c’est une façon intéressante de travailler un son de façon prolongée. Nous avons beaucoup aimé cette activité qui explique l’importance du hurlement pour cette espèce.


Au fur et à mesure de notre périple, Adeline, une girafe très connectée, nous envoie de nombreux messages avec des indices sur le lieu où elle se trouve. Ainsi, nous passons d’un continent à l’autre à bord de notre merveilleux coucou des airs.


A Madagascar, l’utilisateur découvre l’Arbre du Voyageur, le Propithèque, la Grenouille Tomate, le Fossa et le Caméléon Panthère. Dans cette partie du monde, l’activité consiste à aider le Propithèque à rejoindre les fruits en haut de l’arbre tout en évitant la gueule du Fossa. L’activité évoque la chaîne alimentaire et nécessite observation et rapidité pour sauter de branches en branches en évitant celles qui sont cassées.


En Amazonie, nous rencontrons l’Ara, le Jaguar, le Lamantin, l’Anaconda et la Mygale. Et surprise ! Nous, les Sauterelles, sommes dans le jeu de la Mygale ! Il faut éviter de terminer en festin et passer pas trop vite ni trop près de la Mygale pour éviter de finir dans son estomac. Nos amis les papillons sont logés à la même enseigne. Ce que nous aimons dans cette application c’est au terme de chaque activité, l’utilisateur découvre son lien avec le monde animal. C’est ludique tout en restant éducatif.



Les créateurs de l’application l’ont rendue très interactive. Cette façon de recevoir des messages sur une carte postale, sur un répondeur ou encore à la manière d’un réseau social rend l’aventure vivante !


Il y a un magnifique soin apporté aux illustrations et à la création visuelle de l’aventure numérique. Entre illustrations et collages, nous plongeons dans un monde merveilleux ! Voyager entre les continents est un bonheur. A chaque fois le périple est différent, les couleurs varient selon l’endroit et l’utilisateur peut découvrir où est le pays ou la région du monde qu’il s’apprête à explorer grâce à un grand planisphère.


A la toute fin du jeu, retour au Parc Zoologique. C’est l’heure des questions pour voir ce que l’utilisateur aura retenu de son périple. C’est une excellente activité !



Mêlant découverte et poésie, « Le Voyage d’Adeline » se retrouve également sur deux sites internet, dont celui de France TV Education. L’application est gratuite et propose un contenu d’une grande qualité pour porter un autre regard sur le monde.












Mini Ferme (Wonderkind) : Encore une très belle application Wonderkind !

Les applications Wonderkind sont excellentes car grâce à leur ambiance chaleureuse et à leurs dizaines d’animations, l’utilisateur se retrouve dans un cadre parfait pour interagir, apprendre à nommer et à s’amuser en construisant lui-même une trame de jeu. Le plus des applications Wonderkind c’est qu’elles existent dans des thèmes variés. Que l’utilisateur aime le monde de l’aéroport, de la forêt ou désormais de la ferme, il trouvera toujours une application intéressante à son goût!

Les illustrations réalisées pour enrichir cette application sont magnifiques! Soignées et détaillées, elles sont riches en détails et en couleurs pour que l'utilisateur y trouve un réel plaisir visuel. 


La musique est très agréable, vous pouvez néanmoins la désactiver si vous souhaiter privilégier l’expression orale. Pour une première découverte, elle permet de rythmer les animations et le mouvement des personnages et des objets à l’écran. Dans les réglages vous avez également la possibilité d’activer un volume maximum.



L'utilisation de l'application est très intuitive. Il suffit de naviguer entre les trois scènes représentées par un tableau. En appuyant depuis une scène sur le logo de Wonderkind vous allez découvrir les détails de la scène à explorer pour vous guider dans votre découverte.

Et attention! Il suffit de toucher le soleil pour que la nuit envahisse l'écran... Ce n'est cependant pas la fin du jeu, la nuit, la ferme continue de vivre! 


Comme pour toutes les applications Wonderkind, l’utilisateur a la possibilité d’interagir avec trois scènes à thèmes.  Dans la première scène, c’est l’arrivée à la scène. De la grange au poulailler en passant par le potager et le verger surplombant un champ d’éolienne et une mer paisible où navigue un sous-marin, personnages et animaux se croisent et vivent sous vos doigts.

Quel genre d’exercice est réalisable avec cette application ? Tout ce qui tourne autour de la construction d’un récit et la description. Dans la première scène un fermier cueille des pommes de l’arbre. Il est sur une échelle. On peut ainsi sur un cahier ou avec des étiquettes travailler les verbes « cueillir » « tenir » « attraper » « lancer », et les noms « l’équilibre », « l’échelle », « le pommier », « les pommes », « le panier ». Puis, une chèvre vient bousculer l’échelle du fermier. On peut ainsi travailler la conséquence, l’anticipation et le conditionnel avec l’utilisation de mots comme « si », « avant », « après ».

La deuxième scène invite l’utilisateur à se promener à travers champs à bicyclette ou à cheval, croisant tantôt des campeurs, un pêcheur, quelques baigneurs ou encore un mouton sans oublier la moissonneuse-batteuse.

La troisième scène se passe cette fois à l’intérieur de la grange. Des animations se suivent : pondre un œuf coloré, donner à manger à l’âne et au poney, découvrir le salon de coiffure du mouton, c’est un univers un peu fou et très joyeux !




Ces applications sont également parfaites pour des exercices d'observation. Par exemple, on peut demander à l'oral à l'utilisateur de trouver l'araignée, l'horloge, la taupe, des éléments dans le dessin qui nécessitent de l'attention. Vous pouvez également présenter à l'utilisateur un tableau où sont listés les éléments à trouver par écrit pour encourager la lecture et la compréhension. 

Ces applications sont tellement riches que l'on peut imaginer de nombreuses pistes d'apprentissage pour en tirer un maximum de bénéfices pour l'utilisateur!

L’utilisateur peut évidemment interagir seul avec l’application. Cependant, nous croyons qu’elle possède un réel potentiel d’apprentissage lorsqu’elle s’utilise à deux comme support de travail. Grâce à son univers ludique, ses animations bien pensées, sa multitude d’objets et de personnages à observer, c’est un véritable trésor !













Si vous êtes fans de Wonderkind, nous vous invitons à découvrir Jungle Jam une autre application de cet éditeur qui met en avant la musique de manière très originale! 



Comment sont créées les applications Wonderkind? 

C'est la question que nous avons posée à cet éditeur talentueux! En effet, nous sommes à chaque fois admiratifs des détails de l'application: les couleurs, les personnages, les objets. Tout est très beau et très travaillé!

Voici la réponse de Wonderkind! "Toutes nos applications sont dessinées avec attention puis, peintes à l'aquarelle à la main. Enfin, elles sont animées avec élaboration sur nos ordinateurs. Voici un exemple de nos dessins réalisés à la main".

Magnifique n'est-ce pas? Nous aimons beaucoup! En voyant ces dessins on se rend compte de tout ce qui constitue une application et cela la rend encore plus belle. Merci Wonderkind! 

copyright: wonderkind GmbH