4 mars 2016

Syllabes Montessori (Edoki Academy): Des étapes intermédiaires essentielles pour l'apprentissage de la lecture

Voici Syllabes Montessori la suite de l’application « Le Son des Lettres » que nous avons pu découvrir grâce à Edoki Academy! Allier la méthode Montessori à la technologie numérique est le pari réussi d’Edoki Academy puisque nous retrouvons ici les principes de libre manipulation, l’autonomie et d’apprentissages parallèles de la confiance en soi et de la matière (la lecture). Divisée en trois exercices distincts, composée de plus de 900 syllabes à créer et d’une progression encadrée, Syllabes Montessori nous plaît vraiment beaucoup, voici pourquoi…


Tout d’abord nous avons le plaisir de retrouver dans l’application la structure des premières applications (celles nées lorsqu’Edoki Academy s’appelait encore les 3 Elles). C’est simple: trois modes de jeux accessibles depuis l’écran d’accueil. En plus nous retrouvons la richesse de ce qui fait Edoki Academy c’est à dire une progression que l’on peut suivre en s’enregistrant et l’accès à un guide des parents très complet pour permettre une utilisation optimale. 

La lecture est un apprentissage qui se fait comme beaucoup d’autres par étapes. Sur tablette, il y a une application que j’aime beaucoup: Bloups les monstres de la lecture. Elle permet de tester le niveau et la compréhension de l’enfant sur une multitude de syllabes et de sons. Malheureusement la partie « apprentissage » est complètement absente et il faut créer son propre cahier pour résoudre ce manque. Lorsque nous avons commencé à utiliser Syllabes Montessori et que nous nous sommes dirigés vers le premier exercice (le seul disponible au début) j’ai failli sauter de joie car c’était exactement l’étape manquante dans l’application Bloups: la possibilité de jouer librement avec les lettres pour créer les syllabes avec lesquelles nous travaillons. 


Ce premier exercice se compose de deux bacs dans lesquelles sont rangés les voyelles (a, é, i, o, u) et un autre bac pour les consonnes. Les lettres sont de couleurs différentes selon le groupe auquel elles appartiennent. L’utilisateur doit donc créer des syllabes. Deux possibilités: soit on laisse l’utilisateur complètement libre de créer, soit on le guide en proposant des syllabes à recréer (ou encore on fait un mélange des deux!). C’est un exercice très bien pensé, très utile, qui permet de véritablement manipuler les sons, de les travailler sans aucune pression et qui prépare le terrain pour la suite. 

Coup de coeur pour les personnages de l’application! Il nous rappelle un peu les « Monsieur » et « Madame », ils sont drôles, interactifs et apportent du dynamisme à l’application pour que l’apprentissage se fasse dans le plaisir. 

Plus vous créez de syllabes et plus vous débloquez les autres jeux de l’application. Les consonnes apparaissent au fur et à mesure, c’est excellent pour avoir le temps de s’en imprégner! Avoir le temps est un luxe que nous apprécions surtout dans le monde numérique qui fait parfois l’impasse dessus. 

Le bémol que nous marquerons c’est justement au niveau du temps d’apparition des félicitations: très rapide! Il ne permet pas au lecteur débutant (et donc un peu lent) de lire le message en entier (et lorsque ça commence par Bravo, on a forcément envie de terminer). 


Le deuxième jeu a particulièrement plu du côté utilisateur avec son principe de remplissage/vidange et du côté accompagnant pour le principe de l’exercice: reconnaître une syllabe écrite sous plusieurs formes différentes (maj, min, bâtons, cursif). Il y a deux niveaux de difficulté: facile (on voit la syllabe à retrouver sous forme écrite) ou difficile (on entend seulement la syllabe). 

C’est un jeu important pour l’identification, la reconnaissance et la compréhension. Alors qu’il aurait pu être redondant il est très plaisant, très ludique et très vivant. Les couleurs sont vives et attrayantes. C’est un succès auprès de l’utilisateur pour ce côté apprentissage ludique!


Le dernier jeu, la syllabe manquante, est également bien pensé. Plusieurs étiquettes sont en bas de l’écran et permettent de remplir avec une syllabe les mots illustrés à l’écran. Il y a six illustration et donc six mots. Premier point positif: les syllabes ne disparaissent pas lorsqu’elles sont attribuées au bon mot, cela maintient donc un niveau de difficulté constant même pour le dernier mot. Deuxième point positif: les illustrations reviennent, ainsi c’est un véritablement entraînement auquel l’utilisateur se livre. 


Nous avons aimé les illustrations de l’applications. Elles permettent parallèlement de travailler l’expression orale et la prononciation puisque nous disons tout ce que nous voyons. Le travail se fait facilement à l’oral et visuellement. C’est un support vraiment intéressant de travail qui peut autant convenir à la lecture qu’à la verbalisation. 


Vous pouvez créer plusieurs profils et trois styles d'écriture sont disponibles pour chacun. C'est intéressant pour la difficulté et la progression de chacun. 


Syllabes Montessori est donc une suite très réussie qui apporte un réel plus aux applications déjà disponibles en offrant des étapes intermédiaires essentielles à nos yeux pour franchir avec succès les portes de la lecture. 




 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. C'est toujours un plaisir de lire vos impressions sur les applications numériques, les jeux éducatifs et les ouvrages que La Sauterelle Tactile aime. Si vous souhaitez nous contacter directement, remplissez le formulaire de contact présent sur la barre latérale droite.
La Sauterelle Tactile vous souhaite une excellente journée!